De nouveaux trésors sur la réserve

De nouveaux trésors sur la réserve



La Crypside faux choin (Crypsis schoenoides), une des découvertes de l'inventaire de 2011-2012  © H. des Touches
Crypside faux choin (Crypsis schoenoides).

Depuis 1961 et les premiers inventaires connus, 353 espèces végétales ont été recensées sur la réserve naturelle. En 2011-2012, un travail de réactualisation de cet inventaire a été mené par le Conservatoire botanique national de Brest. Par la même occasion, la cartographie des différents groupements végétaux et des espèces dites « patrimoniales » a été effectuée.



Cette dernière campagne de prospection a permis de retrouver l’essentiel des végétaux déjà inventoriés. Seuls 44 d’entre eux n’ont pas été revus, plusieurs étant déjà présumés disparus en 1993. En revanche, 65 nouvelles espèces ont été découvertes dont 6 d’un grand intérêt patrimonial. Pour l’essentiel, ces dernières se développent sur les vasières exondées en fin d’été ou sont aquatiques. Les plus remarquables sont sans conteste les suivantes :

– l’Arroche à long pédoncule (Atriplex longipes), espèce protégée au niveau national, nouvelle pour la Vendée, dont Saint-Denis-du-Payré constitue la limite sud de répartition en France,

– la Crypside piquante (Crypsis aculeata), présente uniquement dans certains départements méditerranéens ainsi que sur le littoral atlantique et redécouverte en Vendée sur la réserve naturelle,

– la Crypside faux choin (Crypsis schoenoides). La réserve constitue la seconde station vendéenne connue pour cette espèce confinée, comme la précédente, à quelques départements essentiellement méridionaux et atlantiques,

– la Zannichellie à feuilles obtuses (Zannichellia obtusifolia), espèce seulement découverte en 1986, à la répartition mal connue en France et dont la présence n’est attestée, pour l’instant, que dans les Bouches-du-Rhône et en Vendée.

En conclusion, ces nouvelles découvertes renforcent le caractère exceptionnel de la flore de la réserve et donnent aux gestionnaires du site une responsabilité accrue quant à la préservation de ce précieux patrimoine.

Pour en savoir plus :

eCalluna, le site du Conservatoire Botanique National de Brest

Tela Botanica, le site de référence français