Histoire de spatules…

Histoire de spatules…

Ici comme ailleurs, la Spatule blanche profite de la pullulation de l'Ecrevisse de Louisiane © G. Rats
Spatules au repos, ambiance estivale typique sur la réserve.


Pour l’équipe de la réserve naturelle, le mois de septembre est traditionnellement celui de la rédaction du rapport d’activité. Et s’il y a bien une espèce qui doit figurer dans celui-ci, c’est assurément la Spatule blanche, oiseau emblématique du site en été. Pourtant, il n’y a pas si longtemps encore, ce n’était pas vraiment le cas. Ou comment une espèce plutôt rare est devenue en quelques dizaines d’années régulière et bien plus abondante ! Revenons un peu en arrière si vous le voulez bien…

Depuis le classement en réserve du communal au milieu des années 70, la spatule a toujours fait partie de l’avifaune du site. Jusqu’à la fin des années 80, l’espèce y est cependant peu commune avec quelques oiseaux en avril-mai lors du passage prénuptial puis entre juillet et septembre à l’occasion des retours postnuptiaux. Les stationnements ne sont pas très importants et concernent alors moins d’une dizaine d’individus.

A partir des années 90, le nombre d’oiseaux augmente. Des groupes de 15 à 30 individus peuvent alors être observés essentiellement en août lorsque des oiseaux en route vers l’Afrique font une brève halte migratoire. Puis tout s’emballe après 2000 ! Le cap symbolique des 100 oiseaux est atteint en 2006, celui des 200 en 2014… Et avec 266 spatules comptées fin juillet, 2017 nous fournit un nouveau record !

La bonne santé des populations nicheuses européennes est la principale raison de cet accroissement. La lecture des bagues colorées que portent certains des oiseaux nous donne d’ailleurs de précieux renseignements sur leur origine. Il s’agit pour l’essentiel d’individus venant de la petite population de Loire-Atlantique (lac de Grand-Lieu et Brière) auxquels s’ajoutent de façon plus anecdotique quelques oiseaux néerlandais, espagnols ou camarguais.

Sur la réserve, la Spatule blanche peut être vue toute la journée mais c’est en soirée que ses effectifs sont les plus conséquents. Les oiseaux partis s’alimenter dans le marais la journée reviennent sur le site pour y passer la nuit. Les ouvertures crépusculaires proposées chaque année en juillet et août sont alors la meilleure opportunité pour profiter de ce spectacle !

Pour en savoir plus sur la Spatule blanche.